Le GTLF 2020, de l’autre côté du miroir…

La dixième édition du George Town Literary Festival vient de s’achever. En cette année si particulière, le festival s’est déplacé en ligne et il vous est donné de réécouter gratuitement toutes les discussions sous la forme de podcasts. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur les liens d’écoute Spotify affichés sur le site du GTLF ou sur les quelques liens proposés ci-dessous. Nous avons sélectionné pour vous dix des rencontres les plus marquantes de cette édition placée sous le signe d’Alice, « de l’autre côté du miroir », afin d’aller explorer ensemble l’envers de ce monde dit du nouveau normal

En conversation avec…

Le Long Vingtième Siècle

Dans ses mémoires publiées en deux volumes, Home Is Not Here et Home Is Where We Are, le célèbre historien singapourien Wang Gungwu retrace sa trajectoire personnelle tout au long du XXe siècle, à la fois en tant que partie prenante et observateur avisé. Il s’exprime sur l’idée qu’un individu, porté par des courants qu’il ne contrôle pas, puisse arriver à comprendre et à négocier en soi-même tout le progrès, mais aussi toute la destruction déversés sur les hommes et la planète au siècle dernier. Écouter en ligne

 

Étrange Antiquité : un conte malais

A l’origine écrit par un marchand en 1775, l’un des plus étranges récits de la littérature malaise vient d’être republié avec succès par l’éditeur Amir Muhammad, grâce au travail de l’autrice Heidi Shamsuddin et de l’illustratrice Evi Shelvia. De par son contenu, L’Épopée du Cochon Roi (Hikayat Raja Babi) présente certains défis à la fois pour les lecteurs, mais aussi pour les auteurs, qui ont néanmoins réussi à recréer ce conte fantastique de façon moderne et saisissante sous la forme d’un superbe roman graphique. Écouter en ligne

 

Le Malais en moi : identité et Covid-19

Le concept d’identité est omniprésent dans les discussions au sujet de la Malaisie et de sa voisine Singapour. Et, dans ce terme composite, rien ne prête plus à débat que l’identité malaise. Que signifie être malais quand on navigue au gré des dynamiques raciales et politiques soit en tant que minorité d’une part, soit en tant que communauté majoritaire d’autre part ? Comment extraire le sens, mais aussi l’humour, de ce genre de débat ? L’écrivain et dramaturge singapourien Alfian Sa’at en parle avec l’écrivaine malaisienne Dina Zaman. Écouter en ligne

 

En Solidarité : l’écrivain, sa conscience et la nation

Surtout connu pour sa Saga des Rosales, le célèbre écrivain philippin F. Sionil José jouit d’une aura internationale pour ses interventions sur les thèmes de la réforme de la propriété et de la justice sociale, mais aussi pour avoir été l’un des fondateurs de la revue littéraire régionale Solidarity. Né avant la Grande Dépression, aujourd’hui l’un des derniers auteurs locaux à avoir traversé le tumultueux XXe siècle, il s’est toujours élevé en défense de la liberté d’expression, comme l’illustre encore sa nomination au poste de vice-président du PEN International en octobre 2019. Eddin Khoo l’interroge sur le rôle de l’écrivain dans la formation d’une conscience nationale. Écouter en ligne

 

Les Lignes du Récit : rendre visible la vie

Le monde de la bande dessinée, du roman graphique et de l’illustration en Asie du Sud-est est aujourd’hui de plus en plus reconnu sur la scène internationale. Ces supports visuels ont pu servir à véhiculer une forme d’identité nationale, comme par exemple les albums de Lat, et ils nous informent à la fois sur nos imaginaires et sur notre réalité. Mais en quoi ces manières de raconter des histoires nous sont-elles si chères ? Et comment affectent-elles notre façon de voir et de penser les choses, au niveau individuel comme au niveau collectif ? L’artiste Erica Eng, récemment récompensée d’un Prix Eisner, et l’artiste Charis Loke, éditrice pour le média New Naratif, explorent ces questions et leurs approches respectives de l’art de l’illustration. Écouter en ligne

 

Le Lait Noir de l’Aube : le centenaire de Paul Celan

Paul Celan reste l’un des grands poètes du XXe siècle. En se confrontant à l’ombre de l’Holocauste, la poésie de Celan s’est bâtie sur une langue qui a “traversé les mille ténèbres du discours porteur de mort”. Il s’agit d’un puissant Gegenwort (contre-mot) qui résonne contre la violence de l’oubli, contre les limites de la poésie et du langage même. En conjonction avec le centenaire de la naissance de Paul Celan, le traducteur et poète Pierre Joris, engagé depuis plus de cinquante ans dans l’étude de l’œuvre poétique de Celan, explore avec Pauline Fan, traductrice de Celan en malais, la complexité et les intrications de cette œuvre, ses reconfigurations frappantes de la langue allemande, et ce que Joris nomme la “polysémie craintive” de Celan. Écouter en ligne

 

Élucidations Élusives

Esprits ou systèmes, contrôler ou relâcher. Comment combler le gouffre qui sépare notre existence contemporaine des fragments mémoriels élusifs de notre passé, afin de nous réapproprier ce qui aurait dû être mais n’a jamais été ? La danseuse et chorégraphe Aida Redza évoque sa quête d’une langue pour réinventer ces lignées perdues, dans le but de connecter et de soigner. Écouter en ligne

 

Écrire dans un Monde Blessé

La pandémie de Covid-19 aura accablé le monde entier de multiples blessures encore insoupçonnées. Si ces blessures ne se refermeront jamais vraiment, il subsiste toujours un espoir de guérison et de changement. L’écrivain voyageur Marco Ferrarese partage son expérience personnelle de cette pandémie, avec la perte de ses deux parents en Italie alors qu’il était coincé au Pérou en raison des restrictions sanitaires imposées de par le monde. Il raconte son histoire et comment celle-ci a affecté son travail et sa vision de ce que l’avenir réserve aux écrivains voyageurs. Écouter en ligne

 

Lectures…

The Sandpit, de KS Maniam

En hommage au célèbre écrivain malaisien K.S. Maniam, le GTLF offre une lecture exceptionnelle de sa pièce de théâtre The Sandpit (La Sablière), une histoire de traditions, d’oppression et de résilience du corps féminin, située au sein d’une famille indienne de la classe ouvrière de Malaisie. Cette lecture est réalisée par les deux actrices Anne James et Jo Kukathas, qui reprennent ainsi leurs rôles respectifs de Santha et Sumathi déjà joués dans une mise en scène de 1994. Écouter en ligne

 

‘The Wall’, de Ho Sok Fong

L’artiste et actrice Foo May Lyn lit la nouvelle ‘The Wall’ de l’écrivaine chinoise de Malaisie Ho Sok Fong, l’une des principales représentantes de la littérature mahua. ‘The Wall’ se situe à la frontière entre le réel et l’irréel, entre la sourde angoisse et le délire violent. Le recueil Lake Like a Mirror dont est issue la nouvelle de Ho Sok Fong a été traduit en anglais par Natascha Bruce (Granta, 2019). Écouter en ligne

 

Et enfin…

Une Fenêtre sur les Mots

Les revues de littérature en traduction ouvre les fenêtres de notre imaginaire sur des paysages qui nous sont peu familiers et nous invite ainsi à découvrir des mondes qui nous seraient sinon inaccessibles. Jérôme Bouchaud, éditeur, traducteur et fondateur des Éditions Jentayu et de Lettres de Malaisie, parle de son rôle de passeur entre les littératures de Malaisie et d’Asie et les lecteurs de France et d’ailleurs. Écouter en ligne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s