Rêver Malacca

Jardin - Rêver MalaccaDivers auteurs

The Lemongrass, 2010
ISBN : N/A

Les Anglais l’ont appelé Malacca, les Arabes Malakat, les Chinois Man-La-Chia, les Français Malaque, les Hollandais Malaka, et les Portugais Malaca, avant qu’elle ne redevienne Melaka. Il fallait bien autant de noms pour nommer un arbre, une colline, une rivière, un port, un détroit, un empire maritime… une légende enfin. Une légende née au coeur d’une des plus grandes routes commerciales de l’histoire. Pas moins de trois noms furent nécessaires pour en traduire les richesses : routes des céramiques, routes des épices, et route de la soie maritime. Située sur un passage incontournable, là ou les vents de mousson s’inversent, aimée des pirates, portée par l’islam et protégée par le parapluie diplomatique chinois, elle allait connaître la gloire et attirer toutes les convoitises. Ce sont des marins, des mercenaires, des missionnaires, des administrateurs, des scientifiques, des voyageurs, des écrivains, des poètes ou des journalistes, chacun la raconte à sa façon, tous ont contribue à faire naître la légende. Textes choisis par Serge Jardin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s