Zunar lauréat du Prix Cartooning for Peace

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse le 3 mai 2016, le Prix international Cartooning for Peace du dessin de presse, décerné par la ville de Genève et la Fondation suisse Cartooning for Peace, a été remis par Kofi Annan, Président d’Honneur de la Fondation, aux dessinateurs Zunar (Malaisie) et Gado (Kenya).

13123055_10154155852789281_6132669386916188992_oCe prix, remis tous les deux ans à Genève, récompense un dessinateur ou une dessinatrice pour son courage, son talent et son engagement en faveur des valeurs de paix, de tolérance et pour la liberté d’expression.

« Zunar et Gado nous rappellent combien cette liberté reste fragile en Afrique et en Asie comme dans d’autres régions du monde. Par leur engagement en faveur de sociétés ouvertes et transparentes, Zunar et Gado, menacés dans leur pays et qui ne peuvent plus exercer leur métier, nous mettent face à notre responsabilité de préserver la liberté d’expression et d’agir pour soutenir le combat de ceux qui ne peuvent s’exprimer par leur art », a déclaré M. Annan.

Zunar a lui déclaré : « Ce prix me redonne des forces pour poursuivre mon combat contre un régime malaisien corrompu et répressif depuis maintenant soixante ans. Les droits de l’homme et la liberté d’expression en Malaisie sont largement bafoués. Le recours au Sedition Act et à d’autres lois draconiennes interdit toute critique. Toutes nos institutions politiques sont utilisées par le régime en place afin de se maintenir au pouvoir.

Zunar et PlantuLe talent n’est pas seulement un don, c’est aussi une responsabilité. Il est de mon devoir en tant que cartooniste de faire usage de mon art pour lutter contre des dirigeants injustes. La peur et l’intimidation sont les outils puissants dont use le régime pour effrayer le peuple. Je crois quant à moi que mes traits de crayon peuvent inciter les gens à franchir cette ligne de la peur.

Je crois aussi qu’en période de crise morale, il n’y a pas de place pour les ruminations silencieuses. Nous devons rester debout et faire entendre nos voix haut et fort. Rester neutre, c’est fuir pour préserver sa propre zone de confort. Comment puis-je rester neutre quand même mon stylo prend position sur la feuille ?

Enfin, je voudrais rappeler au régime malaisien que de la répression naît la rebellion : vous pouvez interdire mes cartoons, interdire mes livres, mais vous ne pouvez pas m’interdire de penser. Je continuerai de lutter à travers mes dessins. Je continuerai jusqu’à ma dernière goutte d’encre. »

Aff-CFP-finale-20161Le dessinateur Patrick Chappatte, Vice-Président de la Fondation Suisse Cartooning for Peace et membre du jury, a ajouté: « Pour avoir eu le courage de dessiner le roi nu, Gado et Zunar sont confrontés à une machine du pouvoir destinée à les faire taire. Ce Prix veut au contraire amplifier leur voix, qui est celle de la démocratie et de la justice ».

La remise du Prix du dessin de presse est accompagnée d’une exposition présentée le long du Quai Wilson à Genève, et ce jusqu’au 4 juin 2016. Pour plus d’informations sur l’exposition, c’est ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s